Le ventre est considéré comme un deuxième cerveau

Comment ? Un deuxième cerveau dans le ventre ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Eh bien, c'est véridique et scientifiquement validé ! En fait, développons un peu.

Le système digestif est souvent méprisé par la population. On lui offre à peu près tout et n'importe quoi : alcool, médicaments, junk food... Quand on ne lui offre pas assez d'eau ou de fibres alimentaires. Les aliments trop riches en gluten (protéine gluante) font aussi polémique.

Pourtant, nos tripes méritent toute notre attention. Le best-seller de l'allemande Gulia Enders, Le Charme Discret de l'Intestin, a permis de mettre en lumière ce que le grand public ignorait. L'intestin, ce long tuyau digestif, contient en effet des neurones et libère des neurotransmetteurs, comme le cerveau ! Dont la fameuse sérotonine, messager chimique de l'humeur. Des liens ont même été fait avec la dépression et les troubles du comportement.

Nos tuyaux sont aussi riches en bactéries. Et plus on s'approche de l'anus, plus il y en. Dans notre société phobique des microbes, ça le fait pas. En fait, il y aurait trois fois plus de microbes dans le corps qu'il y a de cellules humaines ! Ce qui fait de nous des êtres plus microbiens qu'humains... Ah, ça vous la coupe ! En fait, cette flore intestinale est essentielle car elle joue un rôle de protection contre d'autres microbes pathogènes, mais aussi fabrique des vitamines essentielles à la santé.

Bref, pour prendre soin de ses tripes, il convient de :

-Limiter la junk food, alimentation carencée en nutriments essentiels
-Eviter si possible les médicaments, qui agressent la flore intestinale
-Limiter l'alcool, surtout les spiritueux
-Limiter la consommation de blé et ses dérivés
-Boire suffisamment (eau minérale ou purifiée, plus que pour juste apaiser une gorge sèche)
-Consommer suffisamment de fruits et légumes, bio si possible car moins toxiques (cherchez le logo "AB" ou la feuille verte européenne)

Rappelons que de la bouche à l'anus, on est encore dans l'extérieur du corps, ou "lumière." Pour être en bonne santé, il faut non seulement bien digérer (pouvoir casser les grosses molécules), mais aussi bien les absorber.